Les élèves de DP3 du collège Pays des Abers ont été visiter le siège social du Télégramme à Morlaix le 07-04-14. L’objectif de la sortie était de découvrir le fonctionnement de ce journal, dans le cadre du projet Classe Presse.

La spécificité du Télégramme c’est d’être proche de ses lecteurs.

Le Télégramme fait partie des PQR ( presse quotidienne régionale ) bien connu dans notre région, et qui a été notre partenaire cette année.
Ce journal fut créé en 1944 sous le nom de la dépêche de Brest et de l’Ouest, puis a été déplacé vers Morlaix à cause de la Seconde Guerre Mondiale.
Mais cette « feuille de choux » n’est pas qu’un journal c’est aussi une chaîne de télévision ( Tébéo), un organisateur de course ( le Figaro, la route du Rhum…), une société de fabrication de bateaux ( Pen Duick ), une société immobilière ( Immo-Ouest ) et un opérateur téléphonique ( Télégramme mobile )…

Un journal comme le Télégramme nécessite une organisation :
en première page la une qui est l’information la plus importante du jour.
les pages suivantes sont consacrées aux informations générales ( le monde, la France, la Bretagne et l’économie).
en dernière page un portrait.
tous les lundis un cahier spécialisé dans les sports est ajouté.

Dans les locaux du Télégramme on peut trouver différentes parties comme les archives où sont gardés les vieux numéros et les photos non utilisées (et vous mêmes si vous apparaissez dans un numéro vous pouvez le retrouver grâce à ce service mais cela est payant). Les bureaux d’info graphisme qui transforment les chiffres en schéma pour faciliter la compréhension ; l’atelier qui s’occupe des publicités, et les « bouche-trous » qui comblent les vides dans la maquette avec de l’auto publicité par exemple.

Les journalistes (au nombre de 270 ) se réunissent à 15h pour parler des sujets abordés dans le futur numéro. Une deuxième réunion a lieu à 17h pour commencer la maquette et une dernière à 21h ( cependant un journaliste travaille jusqu’à 23h pour les « breaking news » ; les éventuelles informations de dernières minutes).
L’impression du journal ne commence qu’à 23h et finit à 3h du matin, car les machines doivent être préparées a temps. Les 250 000 journaux doivent être livrés pour 7h au plus tard chez les abonnés et les marchands de journaux.

Tellement de métiers pour un seul journal !!