Lundi 10 décembre, sortie DCNS pour les élèves de découverte professionnelle.

Une sortie qui nécessite des mesures de sécurité drastiques : ne rentre pas qui veut à l’Arsenal ! Cartes d’identité, passeports, cartes grises des véhicules avaient été demandés plusieurs semaines à l’avance, « check-point » porte Cafarelli…

Arrivés en début d’après-midi, nous avons été accueillis dans le show-room, un lieu où l’on peut découvrir tous les projets futurs, notamment ceux liés aux énergies renouvelables ( éoliennes, houlomoteurs, hydroliennes…) Après s’être affublé de chaussures de sécurité et de casques, nous étions prêts pour l’atelier d’armement.

C’est ici que l’on répare, rénove tout ce qui est indispensable à la marine de guerre : des radars, des PAP (engins motorisés largués à l’arrière d’une frégate pour repérer puis détruire des mines ci-joints en photo), des antennes. Des électromécaniciens s’y attellent et partent contrôler leur travail sur les navires aux quatre coins du monde.

Direction l’atelier diesel, froid. Là encore, d’autres métiers sont à l’honneur : tuyauteur, chaudronnier, soudeur. Une filière professionnelle basée essentiellement sur l’apprentissage et le compagnonnage ( la DCNS est le 2e employeur de la région de Brest).

La visite s’est terminée avec un goûter fortement apprécié des élèves. Un merci tout particulier à Analle Rabier qui nous a servi de guide durant notre visite et aux élèves par leur attention.

info document -  voir en grand cette image

Prochaine sortie : découverte du milieu agricole et des métiers associés.